Vous êtes ici

Marseille et la Grande Guerre - No 246

Marseille et la Grande Guerre
Prix :
8,00 €

Marseille, ville de l’arrière : une évidence géographique qui ne
doit pas cacher pour autant l’implication réelle et totale de la
ville, déjà la deuxième de France, dans la Grande Guerre. Par
le sacrifice de ses hommes morts au combat, par l’importance
des services rendus aux réfugiés, aux blessés, mais aussi, grâce
à son port, aux troupes débarquées venues de tous les coins du
monde, comme aux contingents expédiés vers le front d’Orient.
Les deuils, les souffrances, les multiples difficultés de la vie
quotidienne, les lourdes charges et responsabilités nouvelles
assumées par les femmes, à Marseille comme partout ailleurs
en France, scandent les quatre années de guerre. Mais aussi,
l’injustice des calomnies réservées au manque supposé de cou-
rage et de solidarité des peuples «de l’aimable Provence», qui
rejoignaient la condamnation sans appel d’une ville de plaisirs à
la mauvaise réputation solidement ancrée dans la conscience
nationale. A coup sûr, le dossier de Marseille face à la Grande
Guerre méritait d’être minutieusement exploré à l’occasion du
centenaire de 1914.   
A la lumière des nombreuses expositions qui s’attachent en
cette année mémorielle à explorer les multiples facettes du
conflit selon des thématiques soigneusement choisies, la revue
Marseille ne pouvait pas manquer de donner à cet événement
majeur la place qui lui revient, afin de mieux comprendre et de
mettre en perspective, grâce à des contributions d’historiennes
et d’historiens, cette page douloureuse de notre passé.
                                                                  Pierre ÉCHINARD